Affaire minerais de Mwenga : Un député provincial envisage la motion de défiance contre le gouverneur NGWABIDGE

Affaire minerais de Mwenga : Un député provincial envisage la motion de défiance contre le gouverneur NGWABIDGE

Le dossier des minerais de Mwanga exploiter par les Chinois sur l’ordre du gouverneur de province a refait face lors de la première pépinière à l’assemblée provinciale pour la session de septembre 2021, ce lundi 4 octobre 2021.

Selon l’élu de Mwenga, Théo NGWABIDJE n’a jusque-là donné la réponse sur ses éclaircissement à la question d’exploitation illicite des minerais de Mwenga ,  en signifiant que l’autorité provinciale s’est décidé de se retirer de  ses obligations légales.

A bordant la question le député provincial l’élu de Mwenga Innocent KABABILI ne digère pas le silence du gouverneur Théo NGWABIDGE KASI qui aurait reçu il y a plus d’un mois une question écrite de la main du président de l’hémicycle provinciale Zacharie LWAMIRHA

L’élue de Mwenga qui vient d’une descente de son fief dans une délégation des 12 députés provinciaux a fait référence à l’article 164 du règlement d’ordre intérieur de l’organe délibérant, explique que le Gouverneur n’avait que 15 jours pour lui fournir les réponses. Il regrette le manque d’égard dans le chef de Théo Ngwabidje envers l’Assemblée provinciale.

« Cela fait plus d’un mois que la question écrite a été envoyée au Gouverneur par le président de l’assemblée mais depuis qu’on a envoyé cette question, nous attendons les réponses en vain. Nous avons devant nous la loi qui nous donne des orientations. La loi elle-même dit que personne ne peut se soustraire de répondre à une question écrite. Notre règlement d’ordre intérieur nous demande de passer à la vitesse supérieure en son article 164. Soit nous allons interpeller le Gouverneur, soit nous lui adressons une motion de défiance pour libérer la province de sa volonté de gestion.» a souligné le deputé KABABILI.

.

La question écrite du député KABABILI a été transmise au Gouverneur depuis le 27 août 2021 alors que les députés provinciaux étaient en pleine vacance parlementaire. Dans cette question écrite, 10 questions suivantes, avec des sous questions :

A qui profite ce désordre aménagé par les sociétés chinoises au vu et au su de tous à Mwenga ?

Pourquoi vous n’y mettez pas d’ordre en faisant respecter la loi en la matière ?

Pouvons-nous avoir la cartographie de l’indemnisation de la population par site d’exploitation et par société ? Si ce n’est pas le cas, que comptez-vous faire pour rétablir la population de Mwenga dans ses droits ?

Comment expliquez-vous la présence des Militaires dans les sites d’exploitation minière de ces sociétés Chinoises ? Ces militaires sont-ils sous contrôle et sous commandement des autorités militaires de la province ?

S’agit-il de l’exploitation artisanale ou industrielle ? Dans le premier cas, quels sont les éléments en faveur et dans le second cas quelle est votre réaction par apport au respect du code minier ?

Nous voulons également savoir ; les engins de ses entreprises sont-ils en ordre avec la douane ou sont-ils sous exonération ? Dans l’hypothèse d’exonération, l’ont-ils obtenue auprès de vous ou bien du niveau national ?

Ces Chinois présentement à Mwenga, y sont-ils pour l’exploitation des bois ou de minerais mieux déterminés ?

Combien sont-ils en ordre avec nos services d’immigration et hygiène ?

Comment expliquez-vous que les sociétés arrivent sans document et exploitent nos minerais sans être inquiétées ?

Pouvons-nous savoir en termes de quantité, les minerais déjà produits par ces sociétés en vue de faire une nette distinction entre l’exploitation artisanale dans laquelle les chinois se lancent à l’exploitation industrielle ?

Innocent Kababili explique que la mission parlementaire qu’ils ont effectué à Mwenga était chargée de palper du doigt la réalité sur terrain, mais sa question contient des éléments qui nécessitent des éclaircissements de la part du Gouverneur.

Madihano MUGARUKA

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

Janvier Barhahiga

Fondateur de BKINFOS.NET, Janvier est journaliste depuis plusieurs années. Informer est pour lui un moyen de participer au développement de son pays.