Populaires

Bukavu :« Je fais la boxe professionnelle à partir de ma chaise roulante.»Bahati NGABO

Bukavu :«  Je fais la boxe professionnelle à partir de ma chaise roulante.»Bahati NGABO

Handicap de ses membres inférieurs, Bahati NGABO s’est donné à la boxe depuis 2017 dans le but de montrer à la face du monde et aux autres personnes handicapées, que cet état physique ne pourra à jamais empêcher à un handicapé d’exercer un sport de son choix.

Bahati NGABO président de l’organisation dénommée Handicap Débout (HD asbl) a opté pour la boxe depuis quelques années dans la ville de Bukavu. David est une exception dans une ville où les préjugés en défaveur des handicaps continuent malgré plusieurs sensibilisations

Pour David, la boxe sur la chaise roulante est une motivation particulière malgré de doutes de ses adversaires.

« Je me suis décidé de me lancer dans la boxe m’inspirant de MOHAMED ALI qui est un américain qui s’est déguise en congolais et l’histoire parle d’un ALI qui a fini par etre paralysé suite aux boxes accumulés moi par contre je vais faire le contraire un paralysé qui battra à la longue de vrai boxeurs, c’est ne pplus la question de mon handicap mais plutôt de joue un jour la compétition sport que j’ai pû adapter à mon handicap C’est un sport qui me motive toujours quand je le suis à la télévision. » a confié Bahati NGABO à www.bkinfos.net

Vulgariser déjà sur la page Facebook de Luc LUSUMBA du Congo handicap, cette distinction de David NGABO a connu autant de followers qui ont laissé quelques commentaires à l’instar de.

« Box en fauteuil, félicitations pour l’idée les amis » écrit laurent NYAMUJANGWA sur son Facebook.

Concernant les risques issus de ce sport, David pense que dans tous les sports, il y des risques et ces derniers ne dépendent pas d’un handicap quelconque. Mais ils essayent de les limiter comme les font d’autres sportifs.

« Nous pratiquons ce sport sur une chaise roulante ce qui est un défi majeur car on n’a pas trop de mouvement comme la majorité de pratiquant de ce sport mais ce qui est motivant et particulier est que mon coach s’y adapte bien qu’il n’est pas de ma situation en prenant aussi la chaise pour m’apprendre de même pour nous avons adopté ledit sport en le faisant sur une chaise vue que nous ne sommes pas aptes avec nous membres inférieurs. Si un accident de produisait, nous allons le prendre comme un accident comme tant d’autres, on ne va pas accuser mon handicap. », dit-il.

Monsieur Ngabo envisage formait tout un centre de formation de handicapés dans cette discipline.

« Nous sommes peu nombreux pour nous taper le luxe de hasarder en organisant un championnat d’où un besoin de construire à la longue un centre pour de boxeur handicap du Sud-Kivu comme on construit de stades pour de footballeurs. Pour l’instant, nous n’avons pas encore un club propre à nous personnes handicapées mais nous faisons d’abord nos entraînements à la paroisse de Panzi dans le club Korosif de Panzi. Nous espérons dans les jours à venir créer notre propre club de boxe des PVH. A part la boxe, nous pratiquons aussi le basket sur des chaises roulantes » conclu ce jeune ambitieux.

Bahati NGABO a lancé un appel vibrant via son organisation Handicap Débout, aux autres personnes vivant avec une quelconque forme d’handicap de se lancer dans une activité sportive de leur choix afin d’exploiter les talents qu’elles possèdent.

” C’est une façon de réunir les handicapés, de leur permettre de rester en formes mais aussi d’être souples.”

Rédaction

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

Janvier Barhahiga

Fondateur de BKINFOS.NET, Janvier est journaliste depuis plusieurs années. Informer est pour lui un moyen de participer au développement de son pays.

Dans le même sujet

Lire aussi x