Grave incident MONUSCO à Kasindi : Le président de EAC condamne le drame

Grave incident MONUSCO à Kasindi : Le président de EAC condamne le drame

Dans un message posté sur sa page Twitter, le soir de ce dimanche 31 juillet 2022 le président du Burundi Evariste Ndayishimiye condamne « fermement » l’incident malheureux impliquant des éléments de la mission onusienne au poste frontalier de Kasindi, au Nord-Kivu, dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

Ndayishimiye qui préside la communauté des états d’Afrique de l’Est se dit consterné et dit suivre de près la situation, adresse ses condoléances aux congolais. « Nous suivons de près la situation qui prévaut en RDC et nous condamnons fermement l’incident survenu ce dimanche à Kasindi impliquant des éléments de la MONUSCO et qui a fait de nombreuses victimes. Nos condoléances attristées au Gouvernement Congolais et aux familles éprouvées », écrit-il.

Dans un communiqué consulté par www.BKINOS.NET , le gouvernement congolais a tout de même condamné cet incident jugé grave.


D’après Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement qui signe ledit communiqué, le bilan provisoire fait état de deux compatriotes tués et au moins 15 blessés à la suite des coups de feu tirés par des casques bleus d’un contingent de la Brigade d’intervention de la MONUSCO en provenance de l’Ouganda et de leur passage en force à la frontière.

Par ailleurs, le gouvernement congolais a adressé ses condoléances aux familles victimes et a appelé la population au calme, tout en rassurant qu’une enquête est déjà en pied d’œuvre pour établir les responsabilités, connaître les motivations d’un tel forfait et obtenir des sanctions sévères à l’encontre des casques bleus à la base de ce drame.

Rédaction

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

Janvier Barhahiga

Fondateur de BKINFOS.NET, Janvier est journaliste depuis plusieurs années. Informer est pour lui un moyen de participer au développement de son pays.