Nord-Kivu/Masisi : Des habitants ne tolerent pas les propos du Député Alexis Bahunga contre l’administration militaire

Nord-Kivu/Masisi : Des habitants ne tolerent pas les propos du Député Alexis Bahunga contre l’administration militaire

La restauration de la situation sécuritaire dans le territoire de Masisi par l’administration militaire instaurée depuis le mois de juin 2021 alimente des remords au sein des esprits de certains députés nationaux comme provinciaux élus de ce territoire du Nord-Kivu selon certains habitants du terroir.

Pour ces habitants du territoire ; la majorité de leurs élus n’ont jamais mis leur pieds  dans leur territoire d’origine depuis les élections de 2018 raison de critiquer les avancées sécuritaires instaurées par le dirigeant en place sans être présent sur le lieu.

« Contrairement au bilan présenté récemment par le député Alexis Bahunga Malira lors de sa récente sortie médiatique, sur la situation sécuritaire du territoire de masisi, il aggravé la situation différemment de la réalité. Nous dénonçons avec fermeté l’instrumentalisation d’une couche de la population par certains députés sur la politique actuelle du pays en général et du territoire de masisi en particulier. » S’exprime Justin Kahindo, un jeune du milieu contacté ce mardi 28 décembre 2021.

Avant l’instauration de l’État de siège dans la province du Nord Kivu, la population de Masisi vivait dans une psychose sécuritaire suite à l’activisme des éléments APCLS et autres groupes armés.

« Nous louons les efforts fournis par l’administrateur militaire qui est entrain de restaurer l’autorité de l’État dans notre territoire. Depuis son entrée les cas de viols, de kidnapping, d’assassinat, de vols, des tortures ainsi que d’autres abus causés par les éléments d’APCLS et d’autres groupes armés, ont sensiblement diminué grâce aux efforts fournis par l’administrateur militaire et toute son équipe.» continue un responsable religieux qui a requis l’anonymat.

Au Nord-Kivu , on enregistre des constamment des discours fustigeant la gestion militaire et l’instauration de l’état de siège par le président de la république par certains élus nationaux comme province qui selon les habitants ne vérifient des informations avant les sortie mediatiques comme c’est le cas à Masisi où plusieurs combattants ne cessent de déposer les armes ce qui est  un signal fort de l’État de siège qui poursuit sa mission de traquer les semeurs des troubles afin d’instaurer la paix partout  au Nord-Kivu.

Il sied de rappeler que dans la nuit du vendredi 24 au samedi 25 décembre 2021. les colonels auto proclamés Kizerbo et Ruphin commanda secteur et collaborateur du Général auto proclamé KAMBUZI APCLS ont été transférés à Goma après avoir depose les armes sur appels de l’administrateur militaire du milieu.

Janvier SAFARI depuis MASISI

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

Publicité :Je vous accompagne dans le création des sites webs. Faire passer votre publicité sur BKINFOS.NET +2439908885077 (Appels et WhatsApp)

Janvier Barhahiga

Fondateur de BKINFOS.NET, Janvier est journaliste depuis plusieurs années. Informer est pour lui un moyen de participer au développement de son pays.