RDC : Ce jour-là que Moïse KATUMBI était interdit de traverser les frontières congolaise

RDC : Ce jour-là que Moïse KATUMBI était interdit de traverser les frontières congolaise

3 août 2018, à 5 jours de la date butoir de dépôt des candidatures à la présidentielle de décembre 2018 en RDC, Moise Katumbi tente, sans succès, de revenir au pays par le poste frontalier de Kasumbalesa; son avion n’ayant pas reçu l’autorisation d’atterrir à Lubumbashi.

A ce moment-là, Moïse Katumbi est sous le coup d’un mandat d’arrêt international, poursuivi dans une affaire de spoliation immobilière pour laquelle il avait fait appel. Il était également poursuivi par la justice congolaise pour recrutement de mercenaires présumé.

Les autorités congolaises avaient averti Moïse Katumbi qu’elles l’arrêteraient immédiatement à son arrivée en RDC. Mais au lieu de cela, lorsque Moïse Katumbi avait atteint la frontière, les agents de migration fermèrent la frontière, lui refusant l’entrée sur le territoire.

Les forces de sécurité tirèrent à balles réelles et lancèrent des gaz lacrymogènes pour disperser les milliers de partisans venus accueillir Moïse Katumbi du côté congolais de la frontière, faisant au moins un mort et un blessé. Des dizaines de ses partisans furent arrêtés.

Bovick LWABOSHI

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

Janvier Barhahiga

Fondateur de BKINFOS.NET, Janvier est journaliste depuis plusieurs années. Informer est pour lui un moyen de participer au développement de son pays.