Sud-kivu : 29 albinos tués et 14 tombes profanées depuis 2010.

Sud-kivu : 29 albinos tués et 14 tombes profanées depuis 2010.

Plusieurs albinos ont marché sur différents artères de la ville de Bukavu ce 14 juin 2021; célébrant ainsi la journée internationale des albinos.

Avec le calicot qui porte le thème de l’année 2021 « Forts envers tous et contre tout. »; la joie a caractérisé nombreux parmi eux qui viennent surtout des territoires.

 » Je suis mère de trois enfants; mon mari est à misisi dans le territoire de Fizi dans les carrés miniers à la recherche de la vie. Je vis à nyangezi dans le territoire de Walungu avec mes enfants. La vérité est que pour avoir quoi mangé, je dois aller sollicité ceux-là qui ont des champs pour cultiver afin qu’ils me payent et quelques fois ils me refoulent suite à albinisme. De fois ; les gens crient derière moi en haute voix « le cop passe.Ce cop,c’est bien moi. » Je me demande toujours en quoi je suis devenu cop. Cela suffit pour justifier la discrimination que nous subissons. Me trois enfants souffrent seulement parce que je ne suis pas noir comme tous les monde. » regrette Iragi MUDERWA une trentaine qui est venue de 24 kilomètres au sud de la ville de Bukavu.

Du côté de l’association pour la promotion intégrale des albinos APIA asbl donne des chiffres étonnants qui menacent la vie des albinos.

 » Depuis 2010,il y a 29 albinos qui ont été tué par des inconnus à la quête de gris gris. Et comme nous sommes dans une société où l’albinisme est considéré comme comme mythe; nous souffrons des stigmates sociétales. Je ne vais pas vous exclure de 14 tombes profanées. » selon Juvenal LUSHULE coordinateur Association pour l’intégration des albinos APIA asbl.

La journée de plaidoyer sur la protection des albinos a réuni les albinos dans la salle département des femmes de ECC à Nyawera dans la ville de Bukavu.

Joëlle KUJIRABWINJA.

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

Janvier Barhahiga

Fondateur de BKINFOS.NET, Janvier est journaliste depuis plusieurs années. Informer est pour lui un moyen de participer au développement de son pays.