SUD-KIVU/FIZI : Le CICR mène des activités d’urgence et non de routine comme dans le temps suite à l’insécurité.

SUD-KIVU/FIZI : Le CICR mène des activités d’urgence et non de routine comme dans le temps suite à l’insécurité.
Serge ZOGG directeur sortant

Le chef sortant de la sous-délégation du CICR au Sud-Kivu et Maniema, Monsieur serge ZOGG a dit ses adieux à la population de la province où il a travaillé pendant plus de 30 mois.

Dans un point de presse tenu dans les locaux de l’hôtel Elisabeth à Bukavu ce jeudi 17 décembre 2020, le patron sortant de CICR Sud-Kivu a remercié l’équipe qui l’a aidé à enrichir sa mission et surtout pour son bilan positif.

Dans ses mots Serge ZOGG a regretté la ferme décision de groupes armés à insécuriser les organisations humanitaires qui œuvrent dans cette partie de la province.

‘’ Nous suivons avec beaucoup d’inquiétude la recrudescence de criminalités vers la partie sud du Sud-Kivu, où des actes criminels visent malheureusement les organisations humanitaires des actes criminels intolérables. Les organisations humanitaires doivent faire leur travail sans entrave pour aider les vulnérables’’ a reconnu Serge ZOGG

Le chef de la délégation sortant a signifié la réduction des activités de cicr

‘’ Le cicr par prudence a mis en standby ses activités de routine dans la zone en maintenant des activités d’urgence pour comprendre la question sécuritaire dans la zone pour apprécier comment nous allons procéder prochainement pour la reprises des activités’’ a conclu monsieur Serge ZOGG

Depuis janvier 2019 au Sud-Kivu, le cicr a procédé à l’évacuation de plus de 540 blessés par armes avec 2600 actes chirurgicales appui 7 maison d’écouter en partenariat avec la Croix-Rouge lit-on dans le discours d’au revoir de Serge ZOGG.

Janvier BARHAHIGA

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

Janvier Barhahiga

Fondateur de BKINFOS.NET, Janvier est journaliste depuis plusieurs années. Informer est pour lui un moyen de participer au développement de son pays.