Sud-kivu/insécurité :’’ C’est le Rwanda qui soutien les rebelles Red TABARA pour insécuriser les hauts plateaux d’Uvira.’’ Enock SEBINEZA

Sud-kivu/insécurité :’’ C’est le Rwanda qui soutien les rebelles Red TABARA pour insécuriser les hauts plateaux d’Uvira.’’ Enock SEBINEZA

Quelques jours seulement après la sortie médiatique du président Rwandais sur le non implication dans les massacres de la partie  est de la république démocratique du Congo.

La chasse aux peuples sur les hauts et moyens plateaux d’uvira  dans la province du Sud-Kivu est décriée par la communauté banyamulenge qui confirme la main noire du Rwanda voisin dans l’occupation des terres des déplacés par les retranchés de l’armée burundaise au nom de Red Tabara qui ses sont refugié d’abord  au rwanda avant d’être déversé au sud-kivu.

Dans une sortie médiatique en marge de la journée internationale du vivre ensemble célébrée ce 20 mai 2021 à Bukavu, le notable du peuple banyamulenge Enock SEBINEZA n’a pas mâché ses mots.

‘’ J’ai plus de 300 déplacés banyamulenge dans ma concessions de quelques part ici dans la province du Sud-Kivu qui ont fui les atrocités de guerre, dans leur différents témoignages ils parlent de rebelles burundais Red Tabara qui ont coalisé avec certains groupes rebelles congolais. La question a déjà été discuté avec les autorités militaires du milieu pour savoir comment ce rebelles ont traversé et pourtant il ya  des forces de l’ordre qui sécurisent les frontières en vain. Ces rebelles sont connu mais je ne sais pas qu’est-ce qu’attend le gouvernement congolais pour le traquer. On ne cesse d’alerter sans suite officielle.’’ rapporte Enock SEBINEZA l’un des doyens de notables banyamulenge.

Pour l’ex ministre congolais de PNTIC la présence de ses rebelles dans secteur et la commune de minembwe n’est autre qu’une guerre appuyer par le rwanda voisin.

’ Il y a des interférences régionale  la coalition qui combat les banyamulenges sont les Red Tabara qui sont des hutus et tutsi qui ont raté les putschs contre le gouvernement burundais et qui se sont réfugiés au Rwanda et le Rwanda leur a largué au Congo et ils sont soutenus par les Rwanda. Ces gens traquent le congolais et le chassent dans leur terre.’’ Reconnait notre source.

Certains banyamurenge reconnait avoir été visité par les membres de red tabarra se passant pour de civils à la quête du mangé et refuge rapporte les notables de cette communauté.

 ‘’ Le red Tabarra appelai les habitants dans la langue kirundi , on les a vu avant même qu’ils viennent traqué les habitants  de hauts plateaux, le commandant Disita de redtabarra est connu dans le milieu ils passaient dans les villages pour demander la nourriture avant de traquer les habitants, ils sont de la carrure des civils   et au finish ils sont partout même dans le marché.’’ a révélé à la presse locale presse sur le lieu.

Les rebelles de  reds tabara  sont en coalition avec certains groupes rebelles congolais depuis 2016 et œuvrent sur les hauts et moyens plateaux d’uvira.

Plus de 4000 Congolais Banyamulenge ont fui des combats sur le hauts et moyens  plateaux d’uvira et fizi depuis le 24 avril dernier et une quinzaine de villages brûlés à Kifuni et Mibande. D’autres habitants à majorité constitués de Bafulero,babembe et bashi  voisins des Banyamulenge ont préféré fuir vers les zones de Lemera, Rubuga et Mulenge a la recherche du refuge.

La région est en proie depuis une vingtaine d’années à des combats entre l’armée congolaise et des groupes rebelles locaux et étrangers d’un côté, et des mouvements armés étrangers et des armées des pays voisins de l’autre.

Des combats ont éclaté ce mercredi 19 mai 2021 entre un groupe de jeunes Imbonerakure basés dans le groupement de Lemera et des rebelles Maï-Maï Ilunga coalisés avec des rebelles burundais du mouvement Red Tabara. Les Imbonerakure eux collaborent avec le colonel Nyamusaraba qui dirige le groupe Gumino. Selon les sources de la societe civile de Lemera.

RED-Tabara ou Red Tabara, signifiant Résistance pour un État de Droit au Burundi, est une faction armée burundaise particulièrement active depuis le début de la crise politique de 2015.  Il s’oppose au régime en place de Pierre Nkurunziza ainsi qu’aux milices à son service dont les Imbonerakure.et ils se retrouvent en rdc depuis 2016.

Madihano MUGARUKA.

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

Janvier Barhahiga

Fondateur de BKINFOS.NET, Janvier est journaliste depuis plusieurs années. Informer est pour lui un moyen de participer au développement de son pays.