Sud-Kivu : ‘’ Mon investissement de 6 ans a été détruit en 20 minutes par le gouvernement provincial.’’ Temoignage d’un étudiant vivant à Bukavu

Sud-Kivu : ‘’ Mon investissement de 6 ans  a été détruit en 20 minutes par le gouvernement provincial.’’ Temoignage d’un étudiant vivant à Bukavu

Etudiant en troisième année de graduat dans la faculté de l’économie à l’université catholique de Bukavu, Alex MASUDI venait de termine son examen quand un coup de file de son petit frère lui laissa différend.

‘’ Le ministre provincial de l’environnement est entrain de détruire notre kiosque. Ils(ministre et ses policiers)  m’ont forcé de quitter sans rien retirer dedans mes brandissant des avertissement d’il y a une semaine comme quoi on était averti.’’ dira l’appel

Rien n’a été récupéré dans ce kiosque où il chargeait des téléphones et  vendaient quelques produits manufacturés ; continue notre source.

‘’J’ai payé mes études grâce aux bénéfices tirent de ce kiosque situé sur avenue route d’Uvira et je suis en ordre avec la mairie qui m’a donné l’autorisation de l’installer et fonctionner le long de la route  et nous payons constamment des taxes de l’etat mais je suis surpris d’apprendre que c’est tout un gouvernement qui s’est levé pour détruire mes economies « un investissement de six ans a été  détruit dans moins de 20 minutes seulement. ‘’regrette  Alex MASUDI

Ministre Provincial JEREMIE BASIMANE supervisant les travaux de demolution d’un restaurant sur avenue industrielle.

Des pertes sont légions .

‘’ Une importante somme d’argent étaient dans ce kiosque, avec des chargeurs de  téléphones évaluer à 120 dollars et plusieurs autres bien ; que les policiers après destructions ont laisser à la belle étoile. Je ne sais plus comment je vais recommencer ; Comment notre famille qui vivait grâce à la contribution de ce kiosque doit maintenant vivre et mes études aussi comment je vais les payer ? ‘’ a signifié l’étudiant avant que des sources de la police d’assainissement non officielle qualifie ces propos de mensonges purs et simple.

Masudi n’est pas seul, plusieurs autres jeunes ont été réduits à zéro économiquement suite à cette mesure officielle qui a pour objet d’assainir la ville de Bukavu.

‘’ Nous sommes dans la phase d’application de l’arrêté provincial signé par le gouverneur de province pour l’assainissement de la ville et toute ces kiosques, boutiques, restaurants en planche qui obstruaient certains coins de la ville doivent évacuer et cela partout dans les 4 villes de la province BARAKA, UVIRA, KAMITUGA et Bukavu.’’  annonce Jérémie BASIMANE ministre provincial de l’environnement et porte-parole du gouvernement.

Les économistes regrettent de mesures sans contre partie

‘’ Je crois que l’économie de la ville va certainement être perturbé suite à ces sabotages de l’économie du secteur informel. Quelques part ces économies non averties encadrent les jeunes contre les vagabondages mais également influence les économies des ménages et circulation de l’argent.’’ regrette le professeur MUTABAZI .

Sur les artères de la ville de Bukavu, plusieurs débris issus des démolitions des kiosques trainent encore  le long des chaussées en attente d’évacuation.

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

Janvier Barhahiga

Fondateur de BKINFOS.NET, Janvier est journaliste depuis plusieurs années. Informer est pour lui un moyen de participer au développement de son pays.