Politique : Le député national Amato BAYUBASIRE est-il un émissaire de V.kamerhe auprès de Dr Denis mukwege . ?

A panzi accueilli par le dircab du prix Nobel 2018.

Le passage du député national Amato Bayubasire à l’hopital de panzi le mercredi 26 aout 2020 ; déclenche la une des réseaux sociaux qui nagent entre les félicitations et critiques.

Pour certains parmi les internautes, « Le premier pas de l’honorable BAYUBASIRE auprès du Prix Nobel de la paix 2018 menacé de mort, démontre véritablement qu’il est proche de sa base et les ressortissants de son territoire. Un véritable député de proximité n’a qu’à faire ça. »

Cependant certains ont un œil étrange face à cette visite réservée au bras droit de vital kamerhe par le docteur Denis MUKWEGE.

« Son arrivée à panzi prouve combien le président national de son parti est coincé, et surtout qu’ils se démènent çi et là pour le voyage de kamerhe en Europe oubliant qu’il est prisonnier pour 20 ans de travaux forcés jusque-là »

Loin de celui-ci, qui est encore paisible, un autre se déclare de la coalition lamuka dans un groupe WhatsApp les élites du Kivu, est loin de l’humanitaire dans cette visite de l’honorable AMATO à panzi .

« Ce dernier temps V.kamerhe touche partout et envoie ses émissaires partout pour sa sortie dans la prison et c’est le tour du Dr Mukwege. Disons peut-être que kamerhe implore l’implication du prix Nobel 2018 pour aller rencontré ses parrains politiques occidentaux pour quoi pas demander l’asile politique loin de la pensée d’aller se faire soigné en europe tel que sa femme réclamait recement au président de la république. »

Pour le député national élu de walungu les échanges à huit clos avec Dr mukwege portaient sur les menaces de mort que reçoit l’homme qui réparent les femmes et sa sécurité.

Les doutent de cette rencontre hors camera et micro demeurent dans les chefs des assoiffés.

Rédaction

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

Janvier Barhahiga

Fondateur de BKINFOS.NET, Janvier est journaliste depuis plusieurs années. Informer est pour lui un moyen de participer au développement de son pays.