Populaires

RDC : 44 ONG dénoncent les menaces de mort que subit Dr Mukwege et exigent des enquêtes

RDC : 44 ONG dénoncent les menaces de mort que subit Dr Mukwege et exigent des enquêtes

44 organisations congolaises ont signé ce mercredi 19 août une déclaration conjointe pour dénoncer les menaces de mort dont fait l’objet le Prix Nobel de la Paix, Denis Mukwege à cause de ses multiples dénonciations des graves violations des droits de l’homme dans l’est du pays. 

Ces ONG dénoncent une tentative de museler une voix qui milite pour la paix et le respect des droits de l’homme au pays.

“Les organisations signataires considèrent infâme cette tentative délibérée de museler l’une des figures emblématiques de la société civile congolaise dont l’activisme pour mettre fin à la violence faite aux femmes et à l’usage de viol comme arme de guerre, a été primé à l’échelle mondial”, dit la déclaration de ces ONG.

Elles déplorent également le silence du gouvernement face aux tentatives d’assassinat  du Dr Mukwege par le passé et demandent une enquête. 

“Malgré le fait que deux tentatives d’assassinat aient été perpétrées contre Dr Denis Mukwege depuis 2012, aucune action judiciaire n’a été à présent entamée en vue d’identifier les coupables et de les traduire en justice. Les organisations signataires demandent aux autorités de mener de mener des enquêtes transparentes et crédibles afin que justice soit faite pour les crimes commis pour les crimes commis en son encontre ainsi que les récentes menaces”, demandent-elles. 

Ce soutien collectif au Dr Mukwege intervient au lendemain de celui de Physicians for Human Rights (PHR), une ONG américaine de défense des droits de l’homme qui a rapporté également que le général James Kabarebe, ancien ministre rwandais de la défense et conseiller en sécurité du Président Paul Kagame, a proféré des menaces à l’endroit de Denis Mukwege lors d’un passage à la télévision d’état. 

Le médecin fondateur de l’hôpital de Panzi avait indiqué le 31 juillet dernier que lui et sa famille recevaient des correspondances haineuses, d’intimidations et de menaces de mort qui, l’accusant d’avoir un parti pris contre une des communautés dans la province du Sud-Kivu. Ces menaces de mort sont intervenues après qu’il a dénoncé le 16 juillet les tueries des civils par des groupes armés dans la localité de Kipupu (territoire de Mwenga).

Les 44 ONG tout comme PHR, demandent aux autorités de renforcer la sécurité de Denis Mukwege.

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

Janvier Barhahiga

Fondateur de BKINFOS.NET, Janvier est journaliste depuis plusieurs années. Informer est pour lui un moyen de participer au développement de son pays.

Dans le même sujet

Lire aussi x