BUKAVU : A 64 ans d’âge, Kalita NYARKOS veut passer sa couronne de la sape à un jeune de la ville.

BUKAVU :  A 64 ans d’âge, Kalita NYARKOS veut passer sa couronne de la sape à un jeune de la ville.

KALITA MAMBO Delphin Nyongolo reconnu sous le pseudo NYARKOS faisant partie de la société des ambianceurs, laisse rêver toute personne sur son passage sur les grandes artères de la ville de Bukavu avec sa mode vestimentaire.

Pour Nyarkos a pour devise ‘’ l’habillement, c’est la concordance.’’ a vendu son nom auprès des habitants de la ville de Bukavu suite à sa démarche élégante, la concordance de ses habits et surtout son apparence très chic et propre.

Natif du village Bulinzi de Mwenga au Sud-Kivu et âgé de 67 ans ce sapeur traditionnel et moderne se donne le titre du roi de la sape à l’Est de la république démocratique du Congo où les ambianceurs de ce genre sont moins connus.


NYARKOS rêve une société de gens qui brisent le tabou du mal congolais par l’habillement. Il rêve également former des jeunes qui vont prendre son relevé pour que la sape reste dans la ville et la sous -région de grands-lacs.

’A Bukavu, il y a plusieurs sapeurs de gens qui savent porter de griffes mais pas des habits en termes de la sape mais ils ont peur de moi apparemment suite à ma façon de m’habiller raison de vous recommander surtout les journalistes de chercheur des jeunes sapeurs que ce soit à Ibanda, Bagira et Kadutu pourquoi pas dans la région de grand – lacs pour un concours de sape ou je veux couronner mon successeur et je veux qu’il soit un jeune ambitieux.’’ Renseigne ce natif du territoire de mwenga.

Loin de projecteur et des cameras des journalistes, Kaluta NYARKOS à travers une vidéo très virale sur les réseau sociaux avait annoncé sa valise d’habillement réservée pour le concours de sape vestimentaire qui attirera la curiosité des sapeurs et surtout les jeunes.

La vidéo virale où il annonce avoir 250 sous-vêtements tournée en kiswahili avec le journaliste Janvier BARHAHIGA.

Le style de Nyarkos est de s’habiller trop simple pour donner le gout à la vie des gens qui sont attirés par la sape.

‘’ je dis toujours dit à ceux- la qui me côtoient que porter de grands griffes ou marques d’habillement n’arrange pas ici chez nous car le niveau économique est trop bas.  Au niveau de l’Europe j’accepte que le griffe compte mais à notre niveau s’habiller simple donne gout si seulement vous savez marcher avec savoir les arrangés.’’ Martelé KALITA Nyarkos.

Loin de la sape , Nyarkos maitrise également par cœur les noms et dates de tous les gouverneurs de sa province du sud-kivu natale en relatant chronologiquement les évènements de tout un chacun.  

Nyarkos reconnait que l’habit donne de la valeur à tous celui-là qui veut aller loin de lui-même.

‘’La plupart de jeunes de Bukavu sont amortis tout jeune cela suite au gaspillage inutile de son argent en faveur des femmes et pour les jeunes j’ajoute la consommation d’alcool dit sapilo(boisson fortement alcoolisée). Je vais que ces jeunes s’habillent bien pour franchir la porte de grands salons.’’souligne notre source

KALITA Nyarkos fait partie du mouvement culturel des ambianceurs. Un courant qui est comparé au dandysme et ses adeptes, appelés les sapeurs, qui s’habillent ainsi chez les grands couturiers (ou font concevoir leurs vêtements sur ce modèle), et pratiquent la « sapologie », art de bien se « saper ».

Joelle KUJIRABWINJA

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

Janvier Barhahiga

Fondateur de BKINFOS.NET, Janvier est journaliste depuis plusieurs années. Informer est pour lui un moyen de participer au développement de son pays.