Populaires

Journée de café 2020 : Le Sud-Kivu a exporté 487 tonnes du café de spécialité en 2020 suite à la covid -19.

Journée de café 2020 : Le Sud-Kivu a exporté 487 tonnes du café de spécialité en 2020 suite à la covid -19.

Le monde célèbre le 02 octobre de chaque année la journée mondiale du Café. C’est à cette occasion que le Directeur provincial de l’Office National des Produits Agricoles au Congo ONAPAC Sud-Kivu a peint un tableau régressif sur l’exportation du café dans son entité vers les marchés étrangers pointant la pandémie de covid-19 comme cause principale.

‘’ Le café du Sud-Kivu a connu comme d’ailleurs partout au monde une baisse sensible de prix de demande sur le  marché mondial avec 487 tonnes seulement d’exportation depuis le début de l’année 2020. Cela suite aux retenus de consommateurs dont leur économie ont baissé à cause de la pandémie de coronavirus.’’ a dit François NZANZU lors d’une cérémonie tenue à bukavu.

Célébrée dans les enceintes de l’institut français de Bukavu ce 2 octobre 2020.les invités ont été édifié sur les avancées de la recherche, le lien entre le miel et le café ainsi que le différents statistiques

A Idjwi, kalehe, plaine de la ruzizi, kabare , walungu et même dans le territoire de fizi la production du café est resté un travail de femmes en majorité malgré leur limites dus par la coutume rétrograde.  ,

Au sud-Sud-Kivu, l’on déplore des pertes causées par l’infiltration du marché rwandais, ougandais et même burundais qui exportent le café du sud-kivu qui traverse frauduleusement les frontières de la RDC.

‘’ Nos frontières ne nous facilités pas la taches dans l’exportation du café de spécialité produit au Sud-Kivu. Ce café se retrouve facilement en train de se vendre dans les pays voisins de la province. De même il y a manqué d’uniformité de prix d’achat, chez les agriculteurs qui les uns vendent 500francs congolais,  600 francs voir même 700 francs congolais’’ a regretté le patron de l’ONAPAC en province

Pour endiguer les fuites de capitaux, deux usines dont l’une sera inauguré incessamment à Bukavu et l’autre encours de construction dans la plaine de ruzizi  pour la production du café de spécialité avant toute exportation

Malgré ces performances de production, les responsables de l’ONAPAC restent tout de même insatisfaits car ceux qui vendent à l’étranger profitent plus qu’eux.

« Au niveau local, nous nous heurtons à un problème d’évacuation suite aux multiples taxes et plusieurs services dont l’ANR,DGM et plusieurs autre services étatiques qui s’invitent dans l’exportation du café. Loin de là; l’on attend qu’il y a de personnes invisibles qui accompagnent la cargaison de marchandises jusqu’à la destination finale qu’il faut aussi payer sans le connaitre. Une situation qui peut facilement réduire la compétitivité du café  de spécialité sur le marché international où nous sommes plus consommé.», craint monsieur NZANZU.

Avec l’expérience de la pandémie de coronavirus ; la province du Sud-Kivu rêve se créer des salons hebdomadaires de consommations du café de spécialité produit localement, dans l’objectif  de promouvoir la consommation locale de cet or vert ainsi que sa valorisation en province.

Cette fête du café de spécialité a été organisée par l’Office National des Produits Agricoles au Congo ONAPAC Sud-Kivu sur financement de l’USAID et son partenaire feed for futur.

Janvier BARHAHIGA

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

Janvier Barhahiga

Fondateur de BKINFOS.NET, Janvier est journaliste depuis plusieurs années. Informer est pour lui un moyen de participer au développement de son pays.

Dans le même sujet

Lire aussi x