Populaires

Journée de scouts 2021 : Nous étions formés en scouts militaires. » Daniel SEZIBERA.

Journée de scouts 2021 :   Nous étions formés en scouts militaires. » Daniel SEZIBERA.

Daniel SEZIBERA est l’un de chefs scouts de la province du Sud-kivu avec comme totem Lynx dont le qualificatif est Agile.

Ce commissaire national adjoint honoraire de la Fédération des Scouts du Congo a révélé plus d’une des vérités du scoutisme à votre média ce 23 février 2021; un jour après la célébration de la journée mondiale de scoutisme de chaque 22 Février de l’année.

« Le scoutisme à l’époque avait une tendance ludique c.a.d ils (les scouts) se réunissaient autour de chants, danses et exhibitions. Aujourd’hui le scoutisme a viré vers les projets de développements en supposant que les gens doivent participer à l’épanouissement de l’homme et de son environnement dans toute son intégralité. L’économie, l’hygiène…  Ce dont les habitants devraient se réjouir. », martèle ce scout de formation, louveteau  depuis 1964  dans sa ville natale avec un œil inquisiteur surtout quant à l’évolution actuelle qu’affiche le mouvement initié par Robert Baden-Powell.

A l’époque chaque entité scoute s’organisait de manière autonome et l’on notait déjà les tendances religieuses qui accompagnaient les jeunes dans leur croissance spirituelle. Il n’empêchait pas qu’il ait existé un scoutisme laïc comme celui qui encadrait les enfants des militaires et des policiers. Ce qui donnait l’impression que les scouts étaient formés pour devenir plus tard des militaires.  Ce n’était qu’une impression qu’avaient les gens.

 « Il y a eu à Bukavu, des Eclaireurs Catholiques du Congo issus du scoutisme catholique belge, la Fédération des Boys Scouts du Congo qui regroupaient des scouts laïcs avec un chef scout notoire dans la ville Wenga Mulay Marabout qui est aujourd’hui chef de bureau à la Division Provinciale de la Jeunesse. A cette époque, la formation telle que connue aujourd’hui était quasi absente sauf dans certains groupes qui disposaient des responsables capables de la dispenser. Nous n’oublions pas les scouts musulmans qui regroupaient des asiatiques à l’école primaire musulmane Djumiat l’Islamiat à l’avenue Industrielle et qui jumelait avec BSC qui se réunissaient à la Carrière (actuellement Buholo II Carrière) avec le chef Chauve-Souris avant de reprendre le groupe de la société ONATRA. »    

Aujourd’hui le gens confondent la visibilité du scoutisme avec la formation donnée à l’instar des jiveurs.

    »  Il y avait des scouts raiders qui encadraient les nouveaux jusqu’à leur adhésion totale qui se concluait par la promesse scoute. Ces nouveaux après cette étape appelée « tender foot » étaient devenus des scouts de seconde classe avant d’accéder à la première classe.  C’est avec la structure actuelle du scoutisme de développement qu’une formation proprement dite est effectuée.  En effet, les gens confondent la visibilité avec la formation. Pour nous qui avons la grâce de vivre les deux périodes, nous disons sans crainte d’être contredit que le scoutisme aujourd’hui porte de fruits que celui d’il y a 50 ou 45 ans quand je passais ma promesse. Les groupes scouts rivalisaient lors des manifestations par des exhibitions comme ‘‘ les jiveurs’’.  C’est comme cela que Renne Soigneux Théodore Bagunda devenu commissaire Provinciale de l’Association des Scouts du Kivu interdira les jiveurs lors des réunions.  Visibilité confondue au véritable scoutisme tel que connu aujourd’hui et amorcé par Abeille, Chameau, Gorille et Cerf à qui je présente toutes mes congratulations pour le travail abattu au cours de leurs mandats respectifs. » a martelé Ce commissaire national adjoint honoraire.             

Deniel SEZIBERA assure que son enseignant de la deuxième année scolaire qui l’a conduit dans ce mouvment grâce auquel il doit beaucoup.

De l’école primaire (Buholo III garçons) jusqu’au Collège Notre Dame de la Victoire, il a connu nombreuses expériences qui lui permettent de pouvoir dire quelque chose au sujet de cette date anciennement titrée journée internationale d’amitié et de fraternité scoutes.

Le civisme, l’apolitisme et l’amour du Créateur et du prochain prônés par Baden Powell sont considérés par Lynx comme étant le fondement de toute société civilisée. 

Pour le chrétien qu’il est, il croît que Baden Powell a suivi les traces de notre Seigneur Jésus-Christ, tout en tolérant les autres courants spirituels.

Janvier BARHAHIGA

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

Janvier Barhahiga

Fondateur de BKINFOS.NET, Janvier est journaliste depuis plusieurs années. Informer est pour lui un moyen de participer au développement de son pays.

Dans le même sujet

Lire aussi x