Journée du travail 2021 : Le chef de division du travail au sud-kivu rend hommage aux employeurs qui ont résisté faces aux défis de la covid-19.

Journée du travail 2021 : Le chef de division du travail au sud-kivu rend hommage aux employeurs qui ont résisté faces aux défis de la covid-19.


La pandémie de coronas virus a touché les secteurs de l’emploi au Sud-Kivu jusqu’au licenciement certains travailleurs et fermetures de plusieurs emplois.


A travers une exclusivité à votre media www.bkinfos.net le divisionnaire du travail au Sud-Kivu Armand ZABANDORA lors d’un échange avec votre media en marge de la journée mondiale du travail.


‘’ Avec la covid-19 le monde de l’emploi a été touché mais on note la résistance de certains employeurs au Sud-Kivu qui ont d’ailleurs bénéficient une mesure d’exception de payement des taxes durant trois mois lors du début de la pandémie à corona virus de mars 2020 jusqu’ au juin en rdc. Malgré les défis de fermetures de frontières on sent que certains qui sont dans la ville s’etaint forcés à faire le minimum possible d’où ma volonté de les rendre hommage avec leurs agents.’’ Souligne le chef de division.

Le chef de division note cependant les défis traditionnels qui persistent dans le secteur de l’emploi au Sud-Kivu malgré plusieurs séances de sensibilisation dans le 800 différentes entreprises et sociétés que compte la province du Sud-Kivu.


‘’On note le taux de chômage accentué, les arrières de salaires, népotisme lors de recrutement, des contrats non visé et recrutement verbal, le non-respect de payement du salaire minimum professionnel dans plusieurs emploi en province et ceux-là à l’avantage de l’employeur qui la majorité ne respecte pas les consignes étatiques. ’a regretté Armand ZABANDORA .


Promouvoir l’emploi dans un monde de mutation est le thème qui sera développé au cours de l’année 2021 dans le secteur du travail.


Rédaction

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

Janvier Barhahiga

Fondateur de BKINFOS.NET, Janvier est journaliste depuis plusieurs années. Informer est pour lui un moyen de participer au développement de son pays.