Sud-Kivu : La société civile pose ses conditions avant la délocalisation de la prison centrale de Bukavu

Sud-Kivu :  La société civile pose ses conditions avant la délocalisation de la prison centrale de Bukavu

L’état dans lequel évoluent les prisons de la province du Sud-Kivu a été discuté lors d’une audience entre Amato Bayubasire vice-ministre de la justice a reçu en audience une délégation du bureau de Coordination de la société civile du Sud-Kivu, conduite par son président Adrien Zawadi, ce mercredi 11 août 2021.

Au sujet de la délocalisation de la prison centrale de Bukavu, Adrien ZAWADI révèle que pour société civile, il n’est pas question de délocaliser cette prison centrale sans qu’il y ait une étude préalable pour évaluer le prix réel de l’emplacement aujourd’hui et la valeur de la prison qu’on va construire.

Au sujet de la délocalisation de la prison centrale de Bukavu, Adrien Zawadi révèle que

‘’ Pour la société civile sud-kivu , il n’est pas question de délocaliser cette prison centrale sans qu’il y ait une étude préalable pour évaluer le prix réel de l’emplacement aujourd’hui et la valeur de la prison qu’on va construire.’’ a signifié Adrien Zawadi

Le gouvernement central reste engagé pour améliorer davantage les conditions alimentaires et sanitaires des prisonniers ainsi qu’Il révèle qu’il réfléchit d’ailleurs comment créer une commission de réception dans les prisons a soulevé  le vice-ministre de la Justice Amato BAYUBASIRE.

Le numéro deux du ministère de la justice a vite reconnu que les prisonniers meurent de faim par manque de nourriture. Il a parlé également de leur situation sanitaire qui est incertaine qui sont dans une situation de délabrement très avancé.

‘’  On a l’impression que les prisonniers ne mangent pas à Kalehe, à Kabare et même dans la prison de Bukavu et ailleurs. On voulait savoir si le gouvernement central contrôle la passation des marchés des fournisseurs des vivres dans les prisons parce qu’on ne comprend pas ce qui se passe. Nous voulons comprendre ce qui se passe réellement pour la fourniture des vivres et non vivres pour les pensionnaires des centres pénitenciers de la province du Sud-Kivu.’’ fait savoir Adrien Zawadi.

Une délégation composée du ministre provincial de la justice accompagné de la cheffe de division du secteur au Sud-Kivu était à kinshasa au cours du mois de juillet 2021 pour présenter le plan de délocalisation de la prison centrale de Bukavu auprès du ministre national de tutelle.

Bovick LWABOSHI

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

Janvier Barhahiga

Fondateur de BKINFOS.NET, Janvier est journaliste depuis plusieurs années. Informer est pour lui un moyen de participer au développement de son pays.