Populaires

Sud-Kivu : Augmenter le nombres de Zones d’exploitation artisanale des minerais, combattre la fraude de déclaration minière; parmi les objectifs de Théophile BASOSHI le nouveau directeur provincial de SAEMAPE.

Sud-Kivu : Augmenter le nombres de Zones d’exploitation artisanale des minerais, combattre la fraude de déclaration minière; parmi les objectifs  de Théophile BASOSHI le nouveau directeur provincial de SAEMAPE.
Théophile reçoit le cache de la main de madame MIKILA photo BKINFO

Le Géologue BASOSHI LUBWE Théophile est le nouveau directeur provincial du Service d’assistance et d’encadrement de l’exploitation Minière Artisanale et à Petite Échelle(SAEMAPE) en province du Sud-Kivu.  Théophile BASOSHI a pris officiellement ses fonctions ce Mardi 27 octobre 2020 dans une cérémonie de remise et reprise tenue au bureau de SAEMAPE Sud-Kivu.

Le géologue Théophile BASHOSI remplace à ce poste Madame Collete MIKILA qui occupait ce poste depuis 2018.

‘’ Je ne viens pas pour diviser mais pour réunir les agents dont j’espère qu’ils vont m’apporter leur soutien. Je viens d’être mis au courant de défis que je vais travailler dessus comme tout chef surtout que le contexte du secteur de mines dans la province du Sud-Kivu, est autre que là où je viens au Nord-Kivu bien qu’en 2017 j’ai travaillé ici au Sud-Kivu’’ a dit à la presse le nouveau patron de SAEMAPE

En présence de plusieurs personnalités dont le ministre de mines au Sud-Kivu, la délégation de  SAEMAPE bureau national, les membres de la thématique mines de société civile Sud-Kivu, les cadres et agents de ce service, le chef de division de mines au Sud-Kivu.  L’ingénieur  Théophile BASOSHI, a reçu les caches et les clés de la main de son prédécesseur après la lecture du procès-verbal.

‘’Je compte dans mon agenda le renforcement de capacités de ces agents et combattre pour que ces derniers soient en ordre surtout pour les nouvelles unités et surtout combattre la fraude  de déclaration minière surtout dans le secteur de l’or où les déclarations  ne sont pas tel que l’or est produit dans la province. L’augmentation des nombres de Zones d’exploitation l’organisation des creuseurs en coopératives est aussi un défi qu’il faudra relever au regard de façonnement des creuseurs artisanaux clandestins sur plusieurs sites potentiels que regorgent la province du Sud-Kivu’’. a promi le nouveau patron de SAEMAPE géologue Théophile.

Madame MIKILA lors de la lecture du procès verbal ph BKINFO.

La directrice sortante qui est appelé pour d’autres taches à la direction nationale se contente de ses actifs à la tête de Service d’assistance et d’encadrement de l’exploitation Minière Artisanale et à Petite Échelle(Saemape)

 « Depuis ma prise des fonctions avec mon comité de direction en date du 01 Octobre 2018 la direction provinciale du SAEMAPE a profité le début du processus de qualification au Sud-Kivu vers l’année 2010 pour 136 sites qui ont été  qualifié parmi ceci 107 sites miniers sont validés verts,11 Jaunes et 2 sites sont validés rouge et 38 autres sites miniers attendent leurs validation. Nous avons 59 coopératives dont 31 ont des agréments ministériels, 16 avec  des avis favorables de fonctionnement, 12 en gestation.  La direction provinciale compte un effectif de plus de 300 agents dont 93 matriculés et éparpillés dans les 9 bureaux de SAEMAPE à l’intérieur de la province du Sud-Kivu. Nous laissons un chantier en construction d’un bâtiment de 3 niveaux mais  il faudra à mon remplaçants d’arracher auprès du gouverneur l’arrêté provincial pouvant permettre aux services financiers d’établir des titres en bonne et due forme.» reconnait madame  Colette mikila,.

Le nouveau directeur de SAEMAPE sud-kivu a été nommé via  l’arrêté N°00251 DU 15 Septembre 2020 portant affectation des Cadres de commandement et Directeurs provinciaux dans les 10 Provinces en RDC signé par le ministre congolais de mines Willy Kitobo.

Janvier BARHAHIGA

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

Janvier Barhahiga

Fondateur de BKINFOS.NET, Janvier est journaliste depuis plusieurs années. Informer est pour lui un moyen de participer au développement de son pays.

Dans le même sujet

Lire aussi x

SUD-KIVU : Les agents de la division du plan dans la rue, pour dénoncer les tentatives d’expropriation de leur bâtiment.