Bukavu : L’organisation SOS Justice présentera son dossier sur les fosses communes de la ville la fin du mois d’octobre 2020.

Bukavu : L’organisation SOS Justice présentera son dossier sur les fosses communes de la ville la fin du mois d’octobre 2020.
Photo de Janvier BARHAHIGA

L’organisation SOS justice qui a enquêté depuis 2010 sur les massacres enregistrés en république démocratique du Congo,  annonce la présentation de résultats de ses enquêtes le 29 et le 30 octobre 2020.

Lors d’une rencontre avec le prix Nobel de la paix 2020 dans SOS justice fief de panzi ; les responsables de l’organisation SOS justice, ont reconnu que les premières annonces de la justice sur le différents  massacres  à l’est de la Rdc est l’œuvre du Dr Denis MUKWEGE.

 ‘’Nous devons  être derrière le prix Nobel et son combat. On va faire deux jours de de levée de deuil dans la ville de Bukavu et lors de cette cérémonie on va présenter un rapport alternatif sur les fosses communes de la ville de Bukavu. Lors de la guerre de l’AFDL il y a autant de massacre dans la ville de Bukavu et SOS justice a enquêté sur ce massacre et a sorti un rapport. Le prix Nobel nous a promis son soutien’’ NYANGI KIBAKA porte-parole de SOS justice.

La volonté du prix Nobel est celui de voir le bourreau se prononce soit pour demander pardon ou soit qu’ils soient traduit en justice dans le milieu traditionnel ou les crimes s’étaient exécutés.

‘’ Mon combat est celui d’arracher deux tribunaux ; à mon avis;  il faut  les chambres spéciales mixtes pour juger les congolais ainsi que le tribunal international  sur les massacres du Congo pour juger les étrangers qui risquent d’être protéger par leur pays. Et il faut déjà faire appel au chef de l’état pour la réouverture du dossier de réclamation de chambres mixtes qui étaient annonce é par l’ex chef de l’état Joseph KABILA qui le dossier est allé même au sein de l’assemblée nationale où  ils logent les tiroirs jusqu’aujourd’hui. Raison pour moi de voir encore un appel auprès du chef de l’état a reouvrir le dossier des chambres mixtes spécialisé qui est caché dans le tiroir de l’assemblée nationale’’   a rassuré Dr Mukwege.

Pour l’homme qui répare les femmes ce qu’il croyait être sa guerre est devenu universelle.

‘’L’important ici est que vous m’aviez emboîté le pas . Je croyais que c’etait ma guerre et aujourd’hui c’est devenu une guerre universelle et dont les filles et fils de Bukavu s’approprient déjà’’ a conclut le Nobel congolais.

Le Prix Nobel congolais garde toujours sa conviction de marcher avec  les habitants et toute personne de bonne  le 1 octobre 2020 pour arracher le tribunal spécial pour de gens dont leur nom, est repris dans le rapport maping.

Janvier BARHAHIGA

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

Janvier Barhahiga

Fondateur de BKINFOS.NET, Janvier est journaliste depuis plusieurs années. Informer est pour lui un moyen de participer au développement de son pays.