Sud-Kivu : Les moins de 18 ans ne sont pas concernés par la vaccination contre covid-19.

Sud-Kivu : Les moins de 18 ans ne sont pas concernés par la vaccination contre covid-19.

La question pendante de vaccinnation contre la pandémie de corona virus en pleine propagation en République Démocratique du Congo a réuni les journalistes de Bukavu ce vendredi 19 mars 2021 .

Organisée par l’union pour la presse du congo UNPC section du sud-kivu en collaboration avec CREC; plusieurs questions sur la vaccination ont été débordée.

 » Les vaccinés en première ligne sont les personnels soignants, les autorités, les volontaires de plus de 18 ans; les personnes souffrantes de plusieurs maladies…« a dit le docteur Claude BAHIZIRE le communicologue de la direction provinciale.

Les personnels soignants present ces echanges ont appelé les chevaliers de la plume et du micro d’être outillés sur la manière de sensibiliser la population sur la nécessité d’accepter le vaccin qui sera lancé bientôt en République Démocratique du Congo.

 » Les enfants ne sont pas concernés par ces vaccins tel que les rummeurs qui circulaient sur le réseaux-sociaux les ont paniqué recemment. Avec cette attitude on comprend que les habitants ont une mauvaise information sur le vaccin; ils en ont peur et avec ça on comprend qu’il y aura de difficultés de vaccination lorsque la province sera dotée de doses de vaccins raison pour nous de solliciter aux journalistes de nous aider à sensibiliser pourque les habitants accepter les vaccins. »martele Claude Bahizire, chargé de communication de la Division Provinciale de la Santé en province du Sud-Kivu.

Le professionnels de santé et le journalistes ont pour objectif d’interpeller ces derniers sur la nécessité de s’informer auprès des experts pour mieux informés le public et éviter la désinformation

«Le corona virus existe depuis longtemps et le premier virus en forme de corona que nous avons aujourd’hui date de 2002 en chine, en réalité les gens ont peur mais il faut qu’on arrive à expliquer correctement et nous de la communication on a failli car le vaccin est déjà là mais on a commencé à communiquer en retard mais en principe on devrait normalement commencer à communiquer depuis la phase préparatoire du vaccin comme ça pendant d’autres phases les gens pouvaient déjà comprendre comment ça évoluait mais le fait de dire qu’on a fabriqué le vaccin à la hâte c’est faux car depuis SARS-COV-1 on commençait déjà à fabriquer le vaccin mais comme il y avait une urgence mondiale on ne pouvait pas garder ce rythme-là il fallait avancer et le fait d’accélérer il fallait trouver une solution car l’intelligence humaine doit s’investir à préserver la vie et c’est ainsi qu’on est abouti à ça mais le grand problème c’était l’insuffisance de la communication »a-t-il renseigné

Le début de la campagne de vaccination utilisant le vaccin d’Astra Zeneca a été reporté en République Démocratique du Congo à l’instar d’autres pays en raison de craintes qui serait liées aux troubles de la coagulation chez des personnes sur lesquelles il a été testé.

La rencontre a été organisé grâce à l’appui financier de l’organisation Internews dans le cadre du projet covid19 Réponse Rapide dans la région des Grands Lacs « Covid-19 P3RGL et couvre 5 pays de l’afrique de l’Est parmi eux la Rdc.

Cette confèrence-debat a été organisé sous le thème : « la vaccination contre covid19 en RD Congo quelle opportunité pour le congolais ».

Bovick LWABOSHI

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

Janvier Barhahiga

Fondateur de BKINFOS.NET, Janvier est journaliste depuis plusieurs années. Informer est pour lui un moyen de participer au développement de son pays.