Sud-Kivu : Un député provincial ne tolère pas le discours de son président.

Sud-Kivu : Un député provincial ne tolère pas le discours de son  président.

AMANI NGUBIRI député provincial élu de la circonscription électorale de Bukavu ne digère pas le discours du président Zacharie LWAMIRA  de l’assemblée provinciale du Sud-Kivu.

Lors de l’ouverture de la session de mars le 30 mars 2021 ; Amani NGUBIRI a qualifié le discours  de son président  celui contenant des imprécisions et pourtant  il y a des résultats d’enquêtes de la commission en chargé de cette question de suivi  de  la situation des maisons, concessions et parcelles de l’état vendu en pèle mêle dans la ville de Bukavu et 7 territoires de la province au sein de l’organe délibérant  .

’Mon président ne nous  a pas consulté au sein de la commission chargée d’enquêtes sur les biens immobiliers de l’état au sein de l’assemblée provinciale. Nous nous avons de la situation et les résultats d’enquête. Il a peint un tableau sombre sans consulté ce rapport que nous gardions et qui va sortir au bon moment.’’ a signifié le meilleur élu de la province en kiswahili auprès de quelques journalistes qui trainaient dans les enceintes de l’assemblée provinciale.

A la question de savoir ce que contient leur rapport, le natif de Bagira a gardé son calme tout en insistant sur le moment opportun de la sortie du rapport qui risquerait de contredire  les propos de son président Zacharie LWAMIRA. 

Dans allocution a l’occasion de l’ouverture de la session  ordinaire de mars 2021, le president de l’assemblee provinciale du sud-kivu a peint un tableau tres sombre quand a la situation de ventes de biens immobiliers de l’etat dans la province par les services etatique à la matiere ainsi que quelques autorités.

‘’ Les maisons, parcelles ou terrains de l’Etat, il est temps que le désordre cesse définitivement. Une mise en garde sévère est lancée à l’endroit des personnes, qui qu’elles soient, qui se livrent dans des transactions illégales ou illicites dans ce domaine. Des informations à notre possession renseignent qu’à l’installation de l’actuel Gouvernement provincial, il y avait un seul contrat de partenariat public privé (PPP) signé en 2018 sur les maisons du domaine privé de l’Etat, aujourd’hui nous en sommes à une dizaine sans compter des arrêtés douteux de désaffectation  portant sur le morcellement des maisons et parcelles du domaine privé que public de l’Etat. A l’instant où nous prononçons ce discours, nous sommes saisis que plusieurs ventes d’autres maisons et parcelles de l’Etat sont en cours dans la ville de Bukavu. Face à cette situation, quel est le rôle que joue le service ayant le secteur de l’urbanisme et de l’habitat dans leurs attributions ? L’Assemblée provinciale veillera plus que jamais à la protection de ces biens de l’Etat, quoi qu’il en coûte. Je ne peux passer sous silence un constat amer sur le flou qui entoure l’attribution des marchés publics en province, ceci en violation de la loi sur les marchés publics en vigueur dans notre pays. Il en est de même en ce qui concerne la désaffectation des concessions et maisons du domaine public et privé de l’Etat en province. Mais aussi sur l’attribution de certaines taxes d’intérêt provincial. Au vu de cette situation, une commission sera mise sur pied au cours de cette session afin d’éclairer la lanterne de la population quant à ce.’’ a déclaré Zacharie LWAMIRA.

L’adresse du président de l’assemblée provinciale a été salué par certains députés et acteurs de la société civile tandis que d’autres refusent d’avaliser ce discours qu’ils qualifient sans soubassement.

Biganiro LASHA

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

Janvier Barhahiga

Fondateur de BKINFOS.NET, Janvier est journaliste depuis plusieurs années. Informer est pour lui un moyen de participer au développement de son pays.