Populaires

Bukavu : PPI interdit aux DDH et journalistes de publier les données depuis le terrain.

Bukavu : PPI interdit aux DDH et journalistes de publier les données depuis le terrain.

Le partenariat pour la protection intégrée PPI en sigle vient de former une quinzaine des journalistes et défenseurs de droits humains sur les enquêtes et le monitoring de leurs droits dans la province du sud-kivu c’etait à Hotel Bulungu dans la ville de Bukavu, ce mercredi 24 Mars 2021.

Pour l’organisation de droits de l’homme qui a son bureau à Bukavu la confidentialité de données, est de mise.

On doit pas mettre a nu les informations de gens d’où la notion de confidentialité sur les personnes ressources.”a signifié maitre Pascal MUPENDA chargé de programme de PPI Rdc.

La différence de PPI et autres organisations de droits de l’homme reside dans le traitement de données avant sa publication

PPI est une organisation differente de la société civile, de mouvements citoyens ….il a une base des données centralisée d’ou la raison de vous solliciter le respect de notre ligne directrice qui est celle de nous envoyer les données pour le netoyer avant la publication pour eviter les fausses informations.”a dit maitre Pascal MUPENDA chargé de programme de PPI Rdc.

Au cours de cette formation partenariat pour la protection intégrée PPI a annoncé la tenue d’une conférence de presse par mois pour donner de chiffres enquêtés sur le cas de violation de droits de defenseurs de droit de l’homme et des journalistes.

Partenariat pour la protection intégrée a documenté 55 cas de violations de droits des defenseurs de drois de l’homme et des journalistes dans toute la province du sud-kivu en 2020.

Rédaction.

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

Janvier Barhahiga

Fondateur de BKINFOS.NET, Janvier est journaliste depuis plusieurs années. Informer est pour lui un moyen de participer au développement de son pays.

Dans le même sujet

Lire aussi x

BUKAVU/MBOBERO : Une trentaine de familles  acceptent l’aide de la famille Kabila pour évacuer sa concession.