Populaires

Sud-Kivu : « Des armes se sont vendues à 3 500 francs congolais par des rebelles dans différents coins de la province.» Lwabanji LWASSI NGABO.

Sud-Kivu : « Des armes se sont vendues à 3 500 francs congolais par des rebelles dans différents coins de la province.» Lwabanji LWASSI NGABO.
Lwabanji Lwassi Ngabo


L’insécurité qui bat record dans la province du Sud-Kivu est notée du jour au lendemain par le ministre provincial de l’intérieur du Sud-Kivu LWABANJI LWASSI Ngabo qui dans une sortie médiatique le dimanche 14 février 2021 est revenu sur la crise sécuritaire .

« Notre volonté est d’améliorer les choses car l’insécurité bat le record dans la ville. » martel le natif de KAZIBA à travers l’émission paix et développement.


Pour le ministre les armes se vendent très moins dans les périphéries de la ville de Bukavu.


« Les armes circulent ; ce vrai. Beaucoup d’armes encore car les rebels du Conseil national pour le renouveau et la démocratie (CNRD) qui surplombaient les hauts plateaux de kalehe, mwenga,lwindi et bitale avaient abandonné des armés lors de leur chassent les uns parmi eux ont vendus à moins cher où bien à un prix abordable de 10 dollars voir moin jusqu’à 3500 francs congolais .» a révélé le natif de kaziba dans le territoire de Walungu.

Le gouverneur honoraire du sud-kivu
interpelle les parents à sensibiliser les jeunes à déposer et remettre les armes auprès de à qui de droit.


« Nous recouperont déjà des armes dans différents coins de la ville et de territoire tel qu’a kiniezire dans le territoire de kalehe et au niveau de mudusa dans le territoire de kabare où nous avions récupéré jusqu’à 5 armes à feu. Je demande aux parents de demandent à leur fils de déposer les armes. » a t-il dit.


Des motivations sont données à ceux – la qui remettent les armés à feu à leur gré.
 » j’ai persollement remis 50 dollars américains à une femme qui a ramassé une arme dans son champ. » a conclu le ministre de l’intérieur du gouvernement Theo NGWABIDGE.

Le jeudi 18 février, 16 présumés bandits auteurs d’assassinats, meurtres, coups et blessures ainsi que des vols à mains armés dans la ville de Bukavu ont été présenté au gouverneur de province à l’esplanade du bureau de la police à labotte dans la ville de Bukavu avec 7 armes AK47, une dizaine de munitions, 2 machettes et autres effets militaires ont été aussi présentés.

la police annonce les procès en chambre foraine pour ces présumés bandits danq les quartiers où ils ont été récupéré.

Rédaction

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

Janvier Barhahiga

Fondateur de BKINFOS.NET, Janvier est journaliste depuis plusieurs années. Informer est pour lui un moyen de participer au développement de son pays.

Dans le même sujet

Lire aussi x