Sud-Kivu : La société civile dénonce  les accords politiques et notables égoïstes qui ruinnent la province.

Sud-Kivu : La société civile dénonce  les accords politiques et notables égoïstes qui ruinnent la province.

Le bureau de coordination de la société civile sud-kivu critique l’implication hostile de grands notables dans la gestion politico- administrative de la province.

Lors d’un echange avec la presse; ce lundi 8 janvier 2021, le président de cette structure Adrien ZAWADI denonce des magouilles politiques dû  aux accords qui ne facilitent pas le développement.

 » La province est gérée par des accords politiques égoïstes, subjectifs et sadiques entre un réseau des notables de la province et qui la considèrent comme leur jardin où ils envoient des ouvriers moissonneurs. »a dit Adrien ZAWADI  président  du bureau de coordination de la société civil.

Tous les efforts de la province sont consommés à Kinshasa pendant que les sud-kivutiens connaissent des situations de vie inacceptables rappelent la société civile.

 » Ce réseau des notables devrait se repentir avec le peuple et le peuple avec eux. Comment peut-on travailler chez soi comme un mercenaire ? -! Le dictat des partis politiques prend quasiment les deux institutions provinciales en otage à travers la fameuse « discipline des partis politiques ». Cela a pour, entre-autre, conséquence la surpolitisation de l’administration publique au détriment des aspirations du peuple. » a indiqué le président nouvellement élu.

La societe civile regrette la guéguerre entre les politique quo par la suite impact negativement à  la province.

« Lorsque ces notables à travers leurs partis politiques ne s’entendent pas sur le partage de leur butin, c’est la guerre qui commence entre les institutions ex parlement provincial contre l’exécutif et vice-versa; au grand damne de la population.  Au nom d’un pseudo changement, les députés ont fait partir quatre gouverneurs mais le changement n’est jamais là bien au contraire, la province s’est appauvrie et détériorée de plus en plus car les mêmes causes produisent les effets. Et il en sera toujours ainsi si nous n’en prenions pas conscience vite. »a conclu Adrien ZAWADI.

Au sud-kivu plusieurs groupes; mouvement citoyens et même de députés provinciaux s’indignet régulièrement de l’ingérence de notables vivants pour la majorité à kinshasa dans la gestion socio-politique de la province.

Janvier BARHAHIGA

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

Janvier Barhahiga

Fondateur de BKINFOS.NET, Janvier est journaliste depuis plusieurs années. Informer est pour lui un moyen de participer au développement de son pays.