Sénat/ RDC : MATATA PONYO sacrifié par ses pères pour manque des preuves lors de son audition devant le bureau du sénat

Sénat/ RDC :  MATATA PONYO sacrifié par ses pères pour manque des preuves lors de son audition devant le bureau du sénat

Le président du sénat a donné un feu vert à la justice congolaise de poursuivre son collegue sénateur élu du Maniema Augustin Matata Ponyo le mercredi 5 juillet 2021 après défense du patron de la fondation Mapon devant le bureau du sénat.

Cité dans l’affaire de détournement des deniers publics des fonds destinés à l’indemnisation de 300 personnes qui seraient propriétaires des biens Zaïrianisés, augustin MATATA PONYO s’est pincé à la suite du manque des preuves à l’appui justifiant son innocence dans l’affaire.

‘’Le sénateur MATATA PONYO a déploré le fait qu’en dépit du délai lui accordé, il n’a pas obtenu, ni du ministre de Finances, ni de la direction générale de la dette publique DGDP ; les pièces nécessaires pour sa défense, il a été complète par son avocat maitre SHEBEL Michel. Il a estimé qu’il est préjudices par les actes posés en tant que ministre des Finances car il est justiciable de la Cour de cassation. ‘’ lit-on dans un document concluant le déroulement de la réunion rendu public la soirée du lundi 5 juillet 2021.

Dans sa délibération, le Bureau du Sénat a rappelé à Matata Ponyo qu’au moment des faits pour lesquels il est poursuivi, il était à la fois ministre de Finances et Premier Ministre, et que Patrice Kitebi ne fut que Ministre délégué auprès du Premier Ministre.

Les six membres du Bureau du Sénat présents à la réunion, et ce, après vérification des textes des lois évoquées par le Procureur près la cour constitutionnelle, a voté à l’unanimité en faveur de l’autorisation des poursuites contre le Sénateur Augustin Matata Ponyo Mapon et de la levée de ses immunités parlementaires que le Procureur General près de la Cour Constitutionnelle n’a pas demandé

Siégeant en dehors de la session conformément à l’article 218 du règlement intérieur de la chambre haute du parlement, les membres du bureau du Sénat ont statué sur le réquisitoire du Procureur Général près la cour constitutionnelle contre le Sénateur Matata.

Bovick LWABOSHI

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

admin