9 ans de crash de kavumu :  » Ceux-la qui ont enquêté; parlent d’un secret d’état. » Agents RVA Bukavu.

9 ans de crash de kavumu :   » Ceux-la qui ont enquêté; parlent d’un secret d’état. » Agents RVA Bukavu.

12 février 2012, 12 février 2021 cela fait 9 ans depuis le crash d’un avion jet privé aux environs de 13 heures à l’aeroport de kavumu dans le banlieu de Bukavu.

Selon les sources aéroportuaires contactés par votre sitedepuis le debut de la semaine; plusieurs groupes de personnes sont passées à kavumu depuis le jour du crash jusqu’à 2016 pour enquêter mais aucun resultat rendu public.

« On a vu la Monusco, les experts en balistiques, une délégation de l’armée et agents de RVA venus de kinshasa et hors pays pour enquêter sur cet avion jet privé alloué sur fond su gouvernement qui s’est ecrasait un bon après-midi ici à kavumu. Pres de 10 ans aujourd’hui on a jamais entendu parler de résultats d’enquêtes. Certains contacts auprès des enquêteurs parlent d’un secret d’état.  » a dit un agent de RVA bukavu qui d’ailleurs était present lors du crash de 2012.

Au cours de ce crash un proche et d’ailleurs directeur de cabinet de Joseph Kabila monsieur Augustin Katumba Mwanke a trouvé la mort avant dans un avion qui s’est écrasé aux abords de l’aéroport de Kavumu, à Bukavu. Katumba Mwanke était surnommé « l’homme qui murmure à l’oreille de Joseph Kabila »

Les premières informations propagées après le crash, le pilote avait raté son atterrissage et avait terminé sa course dans la rivière Kalunga suite à une erreur de pilotage.

L’avion provenait de Kinshasa, après une escale à Goma, et avait à son bord de nombreuses personnalités politiques, dont Matata Ponyo à l’époque Ministre des Finances, Marcellin Cishambo Gouverneur de la province du Sud-Kivu et Antoine Ghonda ambassadeur itinérant de Joseph Kabila.

Katumba Mwanke était considéré comme l’un des très proches collaborateurs – sinon le principal conseiller – de Joseph Kabila.

En novembre 2000, lorsque Joseph alors général de l’armée congolaise est pris en tenailles dans la forêt de Pweto, encerclé par les éléments du RCD-Goma.

C’est Katumba Mwanke (qui est à ce moment-là gouverneur du Katanga) qui lui envoie sur place un hélicoptère pour l’exfiltrer et le mettre à l’abri. Depuis, le destin des deux personnes était lié.

Le reste de rescapés de cet jet sont vivant jusqu’aujourd’hui.

Janvier BARHAHIGA

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

Janvier Barhahiga

Fondateur de BKINFOS.NET, Janvier est journaliste depuis plusieurs années. Informer est pour lui un moyen de participer au développement de son pays.