Maniema : MSF demande aux acteurs armés actifs le respect de la vie des populations civiles.

Maniema : MSF demande aux acteurs armés actifs le respect de la vie des populations civiles.
ph©-Hans-Juergen-Burkard

L’organisation internationale travaillant dans le secteur sanitaire médecins sans frontières MSF œuvrant au Sud-Kivu et Maniema mise sur la protection de la population devant le différents groupes armés à salamabila précisément dans la province du Maniema.

A travers un communiqué de presse circulant sur les réseaux sociaux ; ce jeudi19 novembre 2020,  l’ong holando-espanique reconnait les activités de groupes armées dans la province du gouverneur Auguy MUSAFIRI qui affecte directement la vie de la population.

‘’MSF demande aux acteurs armés actifs dans cette zone de ne pas mettre la vie des populations civiles en danger et à agir dans le cadre du droit international humanitaire. Les civils doivent, avant tout, être protégés de tout type d’abus et de maltraitance.’’ lit-on dans les colonnes de communiqué qui porte la signature du bureau de communication.

Présente à Salamabila depuis 2018, MSF a pris en charge près d’un millier de personnes survivantes de violences sexuelles et d’autres crimes de guerre depuis le début de l’année 2020.

‘’ La prévalence de ces violences sexuelles par des hommes armés est une préoccupation majeure dans cette région, tant pour la population que pour le personnel soignant, en charge de leur rétablissement physique et psychologique. Quelle que soit l’issue juridique de chacun de ces incidents déplorables, tout doit être mis en œuvre pour que cela cesse.’’ renchérit médecins sans frontières

Msf appel également les organisations œuvrant dans la protection à plus d’effort en faveur.

 ‘’MSF invite tous les acteurs humanitaires spécialisés dans les questions de protection des populations à se mobiliser et renforcer les services à offrir à des communautés trop longtemps négligées.’’ Conclut le communiqué.

Médecins sans frontières a également était victime de plusieurs enlèvement de ces  agents par les groupes armés dans le grand-kivu.

Rédaction

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

Janvier Barhahiga

Fondateur de BKINFOS.NET, Janvier est journaliste depuis plusieurs années. Informer est pour lui un moyen de participer au développement de son pays.