Sud-kivu / Bijombo : Un sage Pygmée-Twa assassiné par les inconnus armés près d’un camp des refugiés.

Sud-kivu / Bijombo : Un sage Pygmée-Twa assassiné par les inconnus armés près d’un camp des refugiés.

Les autochtones demeurent victimes de l’insécurité grandissante dans la partie sud-ouest de la ville de Bukavu. Le cas le plus récent est l’assassinat d’un sage Pygmée-Twa  reconnu localement au nom de BAHIZIRE Grégoire, assassiné le samedi 3 avril 2021.

Père de 5 enfants BAHIZIRE GREGOIRE a été fusillé tout prêt du camp des déplacés des conflits armés localisé à Bijombo rapport une source de la société civile du milieu qui affirme que l’assassinat est intervenu lorsqu’la victime  se débrouillait pour la survie de sa famille.

La mort de ce sage autochtone de bijombe a allumé la toile ou la majorité des personnes ont commenté ce unième assassinat avec regret.

 ‘’ C’est tellement triste que nos concitoyens sans défenseur et auxquels personne ne fait allusion même dans les assises cherchant de solutions pouvant aboutir à une paix durable dans cette zone en proies à l’insécurité. Les peuples autochtones subissent des actes qui méritent de poursuite judiciaire, mais, hélas! Qui pour le faire? Pôle sana que son âme repose en paix.’’ ecrit  Nixon Alaka qui regrette cet assassinat.

De son cote Recoope Sylvain regrette que les  Pygmées soient cible dans un conflit dans lequel in ne sont pas impliqués.

‘’Chers communautés et membres des groupes armés en conflits, en quoi le BATWA sont-ils impliqués dans vos conflits?’’ S’interroge cette source.

Le défunt laisse derrière lui une veuve autochtones et 5 enfants.  Des cas d’assassinats des peuples autochtones Batwa prennent de l’ampleur dans la région ou l’on rapporte des arrestations et assassinats de personne de cette catégorie.

Mylene NZITA

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

Janvier Barhahiga

Fondateur de BKINFOS.NET, Janvier est journaliste depuis plusieurs années. Informer est pour lui un moyen de participer au développement de son pays.