Populaires

SENAT RDC : Un proche de Vital KAMERHE dirigera le bureau d’âges.

SENAT RDC : Un proche de Vital KAMERHE dirigera le bureau d’âges.
Leon Maomboleo a droite et Alexis TAMBWE

Le Léon Mamboleo Mughuba ITUNDAMILAMBA  est plébiscité comme doyen de sénateur en âge en République démocratique du Congo. Ce membre de l’UNC de Vital KAMERHE est natif du village kagozi situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu est né en décembre 1936.

Plusieurs fois ministre dans plusieurs gouvernements nationaux depuis 1960. Il était président par intérim du Sénat après son élection en 2018 pour le siège de l’union pour la nation congolaise de vital kamerhe travaille actuellement en tant que sénateur.

Après des études primaires à l’école Mero de Kamituga a plus d’une centaine de kilomètre de la ville de Bukavu, il terminera ses études secondaires au Petit Séminaire de Mungombe, où il obtient son diplôme en sciences humaines gréco-latines en 1953. La même année, il passe son jury  à Léopoldville avec honneur ; qui ouvre les portes de l’Université Lovanium.

Le sénateur MAOMBOLEO a été l’un des 5 premiers docteurs en droit de l’histoire de la République démocratique du Congo de 1960 à 1963 (avec Etienne Tshisekedi, Dede Alexis, Dipumba Barthélémy, Kabeya Joseph Alidor et Tshibangu Crispin) et Betty Hubert (du Cameroun) et Gakwaya Faustin (rwandais). Il a obtenu en 1963, son doctorat en droit

Sa carrière professionnelle a commencé en 1964 lorsqu’il a été nommé conseiller juridique et directeur du département des études et de la documentation à la Chambre des représentants du Parlement congolais. La même année, il fait partie du Secrétariat technique chargé de l’élaboration de la “Constitution de Luluabourg” (la première Constitution après l’indépendance).

 Il sera ensuite avocat devant la cour d’appel de Léopoldville (depuis 1965), avocat devant le tribunal de première instance de Bukavu (depuis 1971), avocat devant la cour d’appel de Kisangani, avocat devant la cour d’appel de Bukavu et plusieurs fois Doyen du Conseil de l’Ordre. Jusqu’en 1994 (avant que le FPR ne prenne le pouvoir au Rwanda), il était avocat titulaire d’un permis du gouvernement du Rwanda pour plaider devant les tribunaux de ce pays.

Son engagement politique date de 1964. Il était alors l’un des dirigeants du “Parti démocratique africain” (PDA), ce qui l’a conduit à être nommé Ministre de la justice et Garde des sceaux et des affaires sociales du gouvernement de la Sécurité publique dirigé par Moïse Tshombé de 1964-1965.

En sa qualité de ministre de la Justice, il a été cosignataire, pour sa promulgation, de la Constitution de Luluabourg en 1965, le senateur Maomboleo rejoint un nouveau parti politique: l’Alliance des chrétiens socialistes congolais (ASCCO) et parvient à être élu député national de la circonscription électorale du Kivu. Il rejoint ensuite le Mouvement Populaire de la Révolution (MPR) jusqu’à ce qu’il y soit hissé comme membre du Comité Central et du Bureau Politique.

Lors de la démocratisation de 1990, il quitte le MPR pour rejoindre l’UFERI, puis l’UDPS (il était membre de la Fédération de l’UDPS au Sud-Kivu), avant de quitter définitivement la politique (après sa participation à la Conférence nationale souveraine) et se consacrer lui-même à la lecture, sa passion tout le temps.

Léon Mamboleo est l’un des éminents avocats qui ont toujours défendu la cause de la RD Congo devant les instances judiciaires internationales. En 1999, il était le principal correspondant juridique pour la RD Congo à l’Agence intergouvernementale de la Francophonie. Depuis 2000, il avait pris sa retraite et vivait entre Bukavu, Kinshasa, l’Europe et les États-Unis.

Avant de revenir comme candidat sénateur de l’UNC de vital KAMERHE qui lui a valu la victoire avec 4 voix à côté du sénateur Bahati Lukwebo de l’Alliance des forces démocratiques du Congo (AFDC) vient de collectionner 12 voix et passe comme numéro un des quatre sénateurs attendus. Pierre Lumbi, élu avec 7 voix qui a postulé comme indépendant ; Miruho Stéphane qui obtient 6 voix au compte de Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) lors des elections senatoriales du 15 mars 2019.

En mars le sénateur Léon Mamboleo Mughuba ITUNDAMILAMBA  a été élu président par intérim en remplacement de Léon Kengo au Sénat de la République démocratique du Congo.

Sera secondé au perchoir du senat de la RDC par la sénatrice Victorine Lwesse qui est née le 17 juillet 1988 et le jeune sénateur Reagan Ilanga   qui est né 12 décembre 1987.

Ce bureau aura pour mission d’examiner les pétitions visant les membres du bureau Thambwe Mwamba mais aussi installé un nouveau bureau par les élections.

Pour la plénière de ce jour, 64 Sénateurs ont pris part à la plénière de ce le 4 février 2021 à Kinshasa.

Janvier BARHAHIGA

Commentez cette publication (Compte Facebook requis)

Janvier Barhahiga

Fondateur de BKINFOS.NET, Janvier est journaliste depuis plusieurs années. Informer est pour lui un moyen de participer au développement de son pays.

Dans le même sujet

Lire aussi x